C’est un honneur qui n’est pas donné à tout le monde : le 25 avril, La Poste émettra officiellement un timbre à l’effigie de Jouffroy d’Abbans, pour commémorer le bicentenaire de la navigation à vapeur. Un hommage qui n’est que justice pour cet ingénieur comtois souvent oublié.

20 août 1816 : le Charles-Philippe, bateau à vapeur des chantiers navals de Jouffroy d’Abbans, est enfin lancé sur la Seine, et inaugure la liaison fluviale Paris-Montereau. C’est enfin le succès pour l’ingénieur comtois qui couronne des années de travail et de tentatives, dont la Saône et les plans d’eau de Baume-les-Dames ont été les théâtres.

statue Besanàon pont Battant

monument Jouffroy d'Abbans Baume-les-Dames maquette du Pyroscaphe

Deux siècles plus tard, la Poste Française rend enfin hommage à celui que l’on peine encore parfois à reconnaître comme le précurseur de la navigation à vapeur. Car si le Palmipède, navire à rames mécaniques (1776), puis le Pyroscaphe (1783) ont bel et bien fonctionné sur la Saône, le manque d’argent, la Révolution Française ont permis aux concurrents de Jouffroy d’Abbans, Robert Fulton et James Watt en tête, de le devancer sur l’exploitation économique de la navigation à vapeur.

Le timbre Jouffroy d’Abbans

Mais Baume-les-Dames n’a pas oublié son inventeur. Et quand, honneur exceptionnel, on lui rend hommage par un timbre à son effigie, l’Abbaye propose aux philatélistes une émission premier jour, qui se tiendra les 23 et 24 avril.

timbre premier jour Jouffroy d'Abbans

On pourra également comprendre l’importance de l’inventeur franc-comtois à l’occasion d’une conférence qui se tiendra le samedi 23 au Chalet du Domaine d’Aucroix à 18h15.