A l’heure où Ornans rejoint la liste des 100 plus beaux détours de France, et après que Ronchamp ait obtenu le classement par l’Unesco, retour sur ces sites et communes de Franche-Comté reconnus (inter)nationalement pour leurs grandes valeurs touristiques.

C’est devenu une bataille pour bien des communes à vocation touristique. Et un drôle de marché, où des labels plus ou moins sérieux se montrent de plus en plus exigeants – y compris financièrement – avec leurs membres. Restent tout de même quelques labels de qualité sur lesquels on peut se reposer. Et parmi lesquels, sans se tailler la part du lion, la Franche-Comté touristique figure en bonne place.


100 plus beaux détours de France

Destiné à valoriser des petites villes touristiques (2000 à 20000 habitants) à travers la France, ce label officiel se base sur le patrimoine, l’accueil, la gastronomie, l’artisanat et l’ambiance des destinations proposées.
Voir le site officiel.

Pontarlier fort de Joux Saint-Claude Luxeuil échevins Ornans

Pontarlier

La proximité du château de Joux, la route de l’absinthe, le cadre naturel de « ville à la montagne » a séduit les décideurs du label pour y intégrer Pontarlier, la deuxième plus haute ville de France.

Saint-Claude

La cathédrale, la tradition pipière et le cadre naturel de Saint-Claude sont à l’origine du classement de la capitale du Haut-Jura. Mais les traditions culinaires n’y sont pas étrangères.

Luxeuil-les-Bains

Reconnue comme ville de « bien-être » et de loisirs (casino), Luxeuil-les-Bains doit également son classement à son centre historique, le site archéologique de l’église funéraire St-Martin, la fameuse Tour des Echevins mais aussi à sa tradition dentellière.

Ornans

Dernière ville « élue » en date, Ornans, sa situation géographique et naturelle exceptionnelle, mais bien entendu aussi son musée Courbet, fait désormais partie de ces détours touristiques incontournables de France.

Plus beaux villages de France

Créé pour mettre en valeur cette fois les villages (moins de 2000 habitants), l’association des plus beaux villages recense environ 150 communes à travers la France et est membre du réseau des Plus Beaux Villages de la Terre.
Voir le site officiel.

baume-les-messieurs touristique Château-Chalon touristique Pesmes Franche-Comté Lods Franche-Comté

Baume-les-Messieurs

Par sa situation, au fond de la reculée du même nom, par son patrimoine architecturale (notamment l’abbaye) et naturel (les grottes, les chutes), Baume-les-Messieurs a été recensé parmi les villages de France à visiter (lire notre article).

Château-Chalon

Situé à quelques kilomètres de Baume, cette fois sur une hauteur, le village de Château-Chalon, berceau du vin jaune, possède un charme qui doit beaucoup aux vestiges du donjon et l’église romane Saint-Pierre.

Pesmes

Plantée au dessus de la rivière Ognon, la petite cité de Pesmes fut une place stratégique qui conserve aujourd’hui un patrimoine riche : portes, château, maison royale…

Lods

Village de forges et de vignes, Lods, sur la vallée de la Loue, compte une église remarquable, ainsi qu’un Musée du Vin et de la Vigne, sur lequel s’appuie un parcours ethnologique.

Villes et Pays d’Art et Histoire

Label officiel du Ministère de la Culture, les VPAH associent des visées touristiques et culturelles. Il distingue des villes et des territoires bénéficiant d’un patrimoine artistique et historique bien mis en valeur.
Voir le site officiel.

Belfort

Ancienne place forte, peu peuplée, située sur la Porte de Bourgogne, la cité de Belfort a su mettre en valeur son patrimoine militaire (les remparts notamment), artistique (le Lion) et industriel, puisqu’elle fut le cadre d’un boum économique à la fin du XIXème siècle.

Besançon

Cité impériale jusqu’au rattachement à la France, Besançon présente des richesses historiques qui vont de l’antiquité (portes) à l’époque moderne (citadelle Vauban).

Dole

Ancienne capitale da la Comté de Bourgogne, la Ville de Dole raconte l’Histoire de cette Province. La Collégiale, l’Hôtel-Dieu et de nombreuses églises sont les témoins de ce passé.

Pays de Montbéliard

Principauté au destin tumultueux et à l’Histoire riche, l’actuel Pays de Montbéliard n’a rejoint la France que tardivement. La percée qui a opéré le protestantisme en fait une région bien à part en Franche-Comté.

Pays de Revermont

A cheval entre Franche-Comté et Ain, le Pays de Revermont bénéficie de nombreux sites remarquables, qu’ils soient naturels, historiques ou artistiques.

Patrimoine mondiale de l’Unesco

Branche de l’ONU en charge de la culture et de la science, l’Unesco classe différents sites à travers le monde au titre du « patrimoine mondial de l’Humanité ». Plusieurs sites touristiques franc-comtois font partie de cet inventaire. Voir le site officiel.

Le pays du sel

Longtemps « or blanc » de l’économie comtoise, le sel ignigène a donné lieu à de grandes productions architecturales dont la grande saline de Salins-les-Bains (époque pré-française) et la saline royale d’Arc-et-Senans.

La forteresse Vauban de Besançon

Classés collectivement par l’Unesco, les sites majeures Vauban comptent parmi eux la Citadelle de Besançon, construite – d’après les plans de Vauban – d’abord par les Espagnoles, puis par les Français.

La chapelle Le Corbusier de Ronchamp

L’Œuvre architecturale de Le Corbusier, répartie sur 7 pays, a été classée récemment. Parmi cette œuvre, la Chapelle Notre-Dame du Haut, à Ronchamp.

Autres sites touristiques de Franche-Comté

Petites Cités Comtoises de Caractère, ainsi que plusieurs incontournables, non mentionnés ici.

Pour regretter sans doute que notre région n’a sans doute pas fait l’objet d’assez d’attentions de la part de ces labels et classements. Ainsi, si les vignobles de Bourgogne et de Champagne ont été classés par l’Unesco, ne pourrait-on en faire de même, par exemple, des superbes forêts comtoises ?