Après la pizza, c’est un autre classique de la cuisine méditerranéenne que nous revisitons à la mode comtoise : le tian provençal. Et, comme souvent, c’est la saucisse de Morteau qui donnera un air de Franche-Comté à cette recette estivale.

Que vient faire le tian dans un site consacré à la culture comtoise ? Parce que ladite culture comtoise est une culture vivante et ouverte, sans doute. Et que, pour provençal qu’il est réputé, le tian est à l’origine une spécialité de la région de Carpentras.

tian comtois

Alors, si la tradition de ce plat de légumes s’est propagée dans toute la Provence, avec ses variations locales, pourquoi pas jusque en Franche-Comté ? Et jusqu’à Morteau, en particulier, puisque c’est avec la fameuse saucisse IGP que la recette du tian va prendre un petit air du Haut-Doubs.

Tian à la saucisse de Morteau

Faites cuire votre saucisse de Morteau, puis découpez la en rondelles. Dans un plat (idéalement un tian, puisque c’est le nom du plat en terre, à l’origine) alternez tranches de légumes (courgette, aubergine, tomate, oignon, poivron…) et de saucisse.

N’oubliez pas le filet d’huile d’olive (indispensable !), le sel, le poivre, avant de mettre au four. Ni le basilic frais (ici, garanti 100% franc-comtois) à la sortie du four. Dégustez, en gardant à l’esprit que, après tout, le franc-comtois est une langue franco-provençale !