Plus que bien d’autres régions de France, la Franche-Comté affiche ses couleurs. Aux frontons des mairies, dans des lieux publics, et même chez des particuliers, le drapeau comtois est là pour rappeler l’attachement des franc-comtois à leur région et à leur spécificité.

drapeau comtois

« Sous le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi ! » dit une maxime comtoise. On ne sait trop d’où vient celle-ci. Ce qu’on sait mieux, c’est comment est né le drapeau au lion. Il s’agit d’un blason créé sous le règne du Comte de Bourgogne Othon IV, au XIIIème siècle.

En héraldique, le blason de la Franche-Comté de Bourgogne se décrit ainsi :

d’azur semé de billettes d’or au lion du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout le grand lion d’or de bourgogne armé et lampassé de gueules, sur champ d’azur parsemé de billettes d’or sans nombre

S’il est aujourd’hui connu et reconnu par tous les habitants de la région, le drapeau comtois a pris, au cours de l’Histoire, des significations plutôt diverses.

Othon IV et la France

Au XIIème siècle, la Franche-Comté est une terre d’Empire. Les comtes sont palatins, c’est-à-dire qu’ils sont les vassaux du Saint-Empire Romain Germanique, et non du Roi de France. Othon IV, comte palatin de Bourgogne, cherche un rapprochement avec le Royaume de France. Il choisit, notamment, d’abandonner son ancien blason.

ancien blason du Comté de Bourgogne

L’aigle germanique est remplacé par le lion, plus français, et le Comté de Bourgogne se pare de la couleur bleu-roi. On ne trouve pas encore les billettes, ni d’ailleurs la couronne de Comte. Mais il est clair que, dans un premier temps, le blason des Comtes de Bourgogne se veut un rappel de la culture française de la Province, et le signe d’un éloignement du giron impérial.

Drapeau et autonomie

Mais au fil du temps, et des tentatives d’invasions françaises, le drapeau comtois prend une toute autre signification. On lui ajoute ses billettes (pour le distinguer de celui d’une autre maison, et aussi, sans doute, pour rappeler les nombreuses forêts de la Province).

blason de Franche-Comté

Aux XVIème et XVIIème siècle, les Comtes de Bourgogne sont Espagnols. Les autorités du pays, en particulier le Parlement, modifient le blason. On ajoute au lion comtois, une couronne comtale, symbole de souveraineté, un collier de la Toison d’Or, symbole de la maison de Bourgogne-Comte, et surtout le drapeau devient un symbole de la résistance aux ambitions françaises sur la Province.

Drapeau comtois et régionalisme

Rien d’étonnant donc à voir le blason et le drapeau comtois disparaître après la conquête de Louis XIV. D’autant que la Révolution Française interdit purement et simplement l’utilisation des armoiries de l’Ancien Régime. Disparaître, pas tout à fait, d’ailleurs, puisque le sentiment d’appartenance franc-comtois reste vif, même s’il est parfois clandestin.

On dit que c’est Edgar Faure qui a remis au goût du jour, au début des années 1980, le drapeau comtois en le mettant à la disposition de toutes les mairies de la région. Ce n’est pas tout à fait exact. Car l’attachement au lion comtois a perduré, au fil des siècles.

Ou sinon, comment expliquer que la famille Peugeot l’ait choisi comme emblème de sa société, comment expliquer que les joueurs du FC Sochaux-Montbéliard – les fameux lionceaux – évoluent traditionnellement en jaune et bleu, etc, etc … ?

lion comtois peugeot

drapeau franche-comté pinot vichot cancoillotte net Super U Franche-Comté

Aujourd’hui, le lion se retrouve un peu partout en Franche-Comté : sur les pots de rillettes comtoises, dans les mains de Thibaut Pinot et Arthur Vichot à l’arrivée du Tour de France, et même dans les supermarchés qui organisent des promotions sur les produits régionaux. Il est le symbole complexe et polysémique de la spécificité non moins complexe de la culture franc-comtoise.