Première grande bataille de la Guerre de Dix Ans, et grand moment du « récit régional » comtois, le Siège de Dole a été reprsenté par le peintre Nicolas Labbé. Cette tuile sur toile, en plan cavalier est exposée au Musée des Beaux-Arts de Dole.

On dit que c’est à l’occasion du siège de Dole que serait née la fameuse devise : « Comtois, rends-toi ! Nenni ma foi ! ». Ce qu est certain, c’est que cette bataille montre l’attachement de la ville à sa spécificité comtoise. 1636 : l’Europe est déchirée par une guerre dévastatrice qu’on appellera plus tard la Guerre de Trente Ans. Episode comtois de cette catastrophe sur fonde conflit religieux, la Guerre de Dix Ans débute à peine.

Alliées aux Suédois, les armées françaises envahissent la Franche-Comté. Le 28 mai, les troupes du Grand-Condé établissent le siège de Dole, alors capitale comtoise. Pendant plus de 80 jours, les Français tentent d’épuiser la ville. En vain : un renfort de l’armée comtoise, de troupes impériales et de mercenaires obtient la délivrance de la cité, le 15 août.

Siège de Dole, de Nicolas Labbé

Pour qui s’intéresse à l’histoire comtoise, cette oeuvre de Nicolas Labbé a donc quelque chose de très émouvant. On en sait peu sur le peintre. On le pense natif de Clerval et on sait qu’il a exécuté ce tableau en 1637, soit un an après le Siège de Dole.

Siège de Dole

vue de Dole 1636 demi-lune Dole

Le plan cavalier permet de voir à la fois la cité et les emplacements des différents points stratégiques tenus par les Français et les Comtois. L’artiste représente aussi ce qui semble être une forte activité dans la demi-lune qui protège la cité.

L’histoire comtoise au Musée de Dole

A noter que l’auteur de cette oeuvre est comtois. Ce qui n’est pas le cas des artistes présentés dans la même salle du Musée, qui sont soit Flamands au service du Roi de France, soit Français. Par une fait du hasard (!), si Le Siège de Dole représente une victoire comtoise, les autres illustrent des victoires de Louis XIV.

Siège de Dole 1668

On trouve donc dans le musée de l’ancienne capitale comtoise des tableaux représentant les sièges de 1674 (Dole, Gray et Besançon), tous exécutés par des peintres français. Ainsi que cette oeuvre (ci-dessus) représentant le siège de 1668, dont Louis XIV sortit victorieux, peinte par un artiste à son service.

Musée des Beaux-Arts, Dole

Musée des Beaux-Arts
85 rue des Arènes, 39100 Dole
03 84 79 25 85 – www.musees-franchecomte.com