0

Sandwich de coulemelles au comté et aux noix

Avec son petit goût fumé, la coulemelle rappelle aux amateurs la gastronomie franc-comtoise des tuyés. De là à utiliser ce champignon dans une préparation à base de comté, il n’y avait qu’un pas.

On la trouve dans les prés, dans les bois, dans les chemins forestiers, un peu partout en France, y compris, bien entendu, en Franche-Comté. Elle, c’est la coulemelle, un champignon méconnu, qui exhale pourtant un savoureux goût fumé, qui donne des envies de cuisine comtoise.

coulemelles comté noix

Certains la préparent panée, et font des sandwichs de son chapeau (la seule partie intéressante de la coulemelle). Nous, nous avons suivi notre idée comtoise en l’associant au comté et à un autre produit de saison, la noix.

Coulemelle, comté et noix

Nettoyez les coulemelles à sec, en retirant le pied. Associez les chapeaux un à un par ordre de tailles. Les chapeaux encore en boule serviront d’accompagnement. Recouvrez la face extérieur des coulemelles d’un peu de farine de blé, puis de jaune d’œuf et saupoudrez le tout de poudre de noix.

sandwich franc-comtois de coulemelles

Placez dans un chapeau de fines tranches de comté jeune, répartissez le reste de « panure » de noix par dessus et refermez le sandwich avec le chapeau équivalent. Une fois tous les sandwichs constitués, faites cuire le tout dans une poêle légèrement beurrée, en ajoutant si besoin un filet d’eau. Salez et poivrez à votre convenance. Retournez relativement fréquemment jusqu’à ce que le champignon soit bien cuit.

les Boubouille en vadrouille

Quand un petite famille visite la Franche-Comté de fond en comble, elle fait quelques jolies découvertes qu'elle vient partager sur Franchement Comtois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.