Après plusieurs tentatives de la France pour s'emparer du Comté de Bourgogne, c'est finalement Louis XIV qui parviendra à annexer définitivement la Franche-Comté, après deux invasions, en 1668, puis en 1674.